Vivre avec la pandémie lorsque vous avez déjà des problèmes de santé mentale

L’épidémie de COVID-19 peut être particulièrement difficile pour ceux d’entre nous souffrant de troubles de la santé mentale – où que nous en soyons sur notre parcours.

Si nous éprouvons des difficultés à l’heure actuelle, il peut être plus difficile d’obtenir le soutien nécessaire, et même si nous nous en sortons bien la plupart du temps, il est peut-être plus difficile d’appliquer nos méthodes habituelles pour faire face. Si vous avez du mal à gérer votre situation en ce moment, veuillez consulter cette page sur laquelle se trouve une liste de lignes d’assistance et différentes ressources.

Pourquoi le COVID-19 pourrait-il être un gros problème pour ceux d’entre nous éprouvant ou ayant éprouvé des problèmes de santé mentale ?

Ceux d’entre nous éprouvant ou ayant éprouvé des problèmes de santé mentale sont, malheureusement, plus susceptibles de connaître des inégalités et des problèmes de santé. Nous avons plus tendance à être isolés, nous courons un plus grand risque d’avoir d’autres problèmes de santé qui nous rendent plus vulnérables au COVID-19 et nous avons souvent du mal à demander et à obtenir de l’aide, même dans les meilleures circonstances.

Parfois, les restrictions imposées sur nos vies et le traitement de la pandémie par les médias peuvent aller à l’encontre de nos expériences en matière de santé mentale ou d’autres types de traumatismes. Cela peut être exacerbé si nous avons déjà eu affaire à la police ou au système de justice pénale ou si nous avons été détenus à l’hôpital.

Il se peut que nous ne puissions pas avoir accès à notre réseau de soutien habituel, voir des amis ou nous rendre à notre groupe d’entraide ou de soutien. Notre domicile n’est peut-être pas un lieu sûr. Les services sont sous pression et les relations professionnelles qui sont souvent un élément essentiel dans notre vie changent en ce moment. Le soutien que nous recevions peut avoir changé, et il peut être impossible de voir les professionnels qui nous aident habituellement.

Nous pouvons avoir l’impression que nos inquiétudes ou toute détérioration de notre santé mentale, font de nous un fardeau supplémentaire pour nos proches, notre réseau de soutien et le NHS.

Quoi que nous ressentions, il est compréhensible, et même prévisible, que cette période difficile pour le monde entier ait des répercussions néfastes sur nous.

Quelles mesures pourrions-nous essayer d’adopter pour prendre soin de notre santé mentale durant cette période ?

De nombreux conseils sur la santé mentale sont partagés en ce moment, dont beaucoup sont utiles pour ceux d’entre nous qui ont des problèmes de santé mentale.

Les idées ci-dessous sont destinées à vous donner un point de départ. Il n’est pas nécessaire de toutes les mettre en pratique mais de choisir celles qui nous conviennent et nous aident.

1.  Essayez de faire l’essentiel quand vous le pouvez

Manger, dormir, bouger (à l’intérieur ou à l’extérieur) et s’hydrater sont les éléments de base de la vie et sont importants pour notre santé mentale – mais ces activités peuvent sembler être des tâches insurmontables dans la conjoncture actuelle. 

2. Essayez d’accepter le fait que vous méritez d’être aidé(e)

Demander de l’aide n’est pas facile et il peut être difficile de croire que vous êtes digne qu’on vous accorde du temps. Il peut aussi être difficile de croire que vous avez des choses à offrir.  Vous méritez d’être aidé(e). Essayez de faire preuve d’indulgence envers vous-même. La compassion envers soi-même est toujours importante – même si cela peut être difficile.

3. Essayez d’établir un plan avec votre équipe et les professionnels qui vous entourent

Si vous bénéficiez du soutien de services de santé mentale ou d’autres organismes, demandez-leur comment les choses vont évoluer au fur et à mesure de la progression de la pandémie. Essayez de demander ce dont vous avez besoin, si vous le pouvez. Si vous ne vous sentez pas capable d’expliquer vos difficultés, voyez si un ami ou un membre de votre famille peut vous aider à les expliquer ou essayez de les mettre par écrit. 

4. Essayez de créer un cercle de soutien

Un cercle de soutien est un groupe de personnes et des outils que vous rassemblez pour les moments difficiles. Il peut s'agir d’un soutien pratique ou émotionnel. Un cercle de soutien peut être présentiel ou numérique, comme un groupe WhatsApp.

5. Essayez de créer et de maintenir des liens, même lorsque cela semble difficile

Nous avons tous, pour la plupart, besoin d’un équilibre entre être seul et être avec les autres. La solitude forcée peut être nocive et les liens avec autrui sont tellement importants pour notre santé mentale.

Pouvoir se connecter avec les autres en ligne ou par téléphone peut vraiment aider, mais aussi être éprouvant ou déroutant. Il faut parfois du temps pour comprendre comment fonctionnent les différentes applications ou les différents outils en ligne et lesquels (s’il y en a) vous conviennent. 

6. Essayez de vous appuyer sur ce qui, dans le passé, vous aidait à gérer

Si vous avez connu des problèmes de santé mentale, il est probable que vous ayez traversé des périodes où vous avez été isolé(e), renfermé(e) sur vous-même ou avez dû fournir d’énormes efforts. Vous avez peut-être été étonné(e) dans le passé par ce à quoi vous avez pu faire face. Il est temps de vous rappeler de ces périodes et d’en utiliser les leçons.  Essayez de vous faire plaisir chaque jour et de célébrer vos petites victoires, même si c’est une action aussi simple que de vous laver les cheveux ou d’aller vous promener dehors. 

7. Essayez de vous exprimer – auprès d’autrui et en privé

Il peut être difficile d’exprimer ce que l’on ressent lorsque les temps sont durs. Il peut être utile de le faire sortir, que nous le partagions ou non.  C’est très bien si vous avez des personnes à qui vous pouvez vous confier mais, même si vous n’avez personne, écrire ce que vous pensez pour vous permettre d’y revenir peut vraiment aider. Certaines personnes trouvent utile de noter ce pour quoi elles sont reconnaissantes ou ce qu’elles en ont retiré, quelle qu’en soit l’importance.

8. Essayez de limiter votre exposition aux médias

Les médias ne parlent que du Coronavirus et cela peut venir s’ajouter à nos inquiétudes ou à nos ruminations, nous faisant tourner et retourner chaque pensée dans notre tête.  Si ce problème vous concerne, essayez d’écouter ou de lire les informations une fois par jour seulement, puis faites autre chose – même si c’est difficile pour nous tous en ce moment. 

9. Essayez de vivre dans le moment présent ​

Pour beaucoup d’entre nous, des choses du passé ont des répercussions sur la manière dont nous vivons notre vie aujourd’hui. Nous nous inquiétons également pour l’avenir. Ces deux choses sont importantes – pour comprendre notre vie et faire des projets – mais pendant que les restrictions liées au Coronavirus sont en place, il peut être utile d’essayer de vivre dans le moment présent. Prenez les choses an jour le jour si vous le pouvez.

Cela signifie respecter le passé et ce qu’il signifie, mais en faisant de chaque minute, heure et jour une nouvelle opportunité, et un autre pas vers la fin des restrictions. 

Si nous pouvons œuvrer pour nous pardonner nous-même et prendre soin de nous-mêmes, cela nous aidera. La seule chose à faire est d’avancer. 

10.  Essayez de participer à la vie locale et d’aider, si vous le pouvez

Si vous vous sentez bien, il y a peut-être des choses que vous pouvez faire dans la collectivité pour aider, surtout si vous devez rester chez vous. Promener les chiens du quartier, aider à livrer de la nourriture ou faire du bénévolat pour des initiatives locales peuvent être un excellent moyen de donner quelque chose en retour. 

This translation was funded by Foundation Scotland and the National Emergencies Trust and distributed by the Scottish Refugee Council.